Mardi 11 avril

Il ne se passe pas une semaine sans qu’un tabou ne tombe de son tabouret.

 

On n’imagine pas le général De Gaulle lancer un appel le 1er avril.

 

A Angoulème, Eugénie fit la connaissance d’un antipodiste roumain manchot de la main droite qui jonglait avec des bandes dessinées. C’est ainsi que Eugénie et Dumitru Constantinescu quittèrent la Charente pour les Carpates main droite de l’une dans la main gauche de l’autre et marchant d’un pas assuré pour l’un et d’un pas sautillant pour l’autre.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s