Jeudi 13 avril

Bas les masques! les lunettes noires, les fausses dents, le crâne luisant, la voix contrefaite et cette canne ridicule. Je t’ai reconnu, tu es mon avenir.

 

Que peut-on mettre dans un trou de mémoire? Peut-être des souvenirs encombrants.

 

Le temps n’a pas de prise sur moi, je m’enduis d’huile d’olive.

 

Domenico-Gnoli-Chemisette-Verte-1967

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s