Jeudi 27 avril

« L’homme doit être laissé comme incompréhensible. »

Pascal Quignard

 

Elles dorment et leurs jambes tournent sur des vélos orthopédiques. Ce n’est plus leur volonté qui les fait pédaler, de toute façon elles n’avancent pas, elles n’avancent plus depuis longtemps. Cyclistes dérisoires, petites reines du sur place, elles attendent patiemment la ligne d’arrivée.

 

Le sifflement ne cessait pas, le feu éclata devant lui, il sut de suite que sa vie recommençait…

 

Fantin Latour Still_Life_Cup_of_Champagne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s