Lundi 11 septembre

« D’abord il n’y a rien, puis un rien profond, puis une profondeur bleue. »

Gaston Bachelard

 

J’ai raclé les fonds de tiroir, retourné mes poches, plus une ligne, pas un mot, quelques syllabes rouillées incapables de se lier. Il va bien falloir s’y résoudre, je n’ai rien à écrire.

 

 

Untitled_blue_monochrome2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s