Vendredi 29 septembre

« Pour la psychanalyse, le savoir est d’abord du coté du patient, et ça c’est insupportable pour les experts de tout poil. »

Hervé Bokobza

 

Marie-France nomme les petits doigts les musculaires.

 

On me dit que rien ne sert de courir et qu’à la fin elle se casse, que le mur est aveugle et les miroirs brisés mais l’aube, ce matin, a encore un goût d’éternité.

 

Etude des mains, Baccio

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s