Mardi 31 octobre

« Le train, l’automobile du pauvre. Il ne lui manque que de pouvoir aller partout. »

Jules renard

 

Demain, je fais mes bagages pour Rome et comme tous les chemins y mènent, je ne prends ni cartes, ni plans, ni boussole.

 

A peine le train parti, elle s’endort la bouche ouverte contre la fenêtre et se nourrit de tout le paysage qui défile.

 

Voyageuse Michel Gay

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s