Mardi 31 octobre

« Le train, l’automobile du pauvre. Il ne lui manque que de pouvoir aller partout. »

Jules renard

 

Demain, je fais mes bagages pour Rome et comme tous les chemins y mènent, je ne prends ni cartes, ni plans, ni boussole.

 

A peine le train parti, elle s’endort la bouche ouverte contre la fenêtre et se nourrit de tout le paysage qui défile.

 

Voyageuse Michel Gay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s