Vendredi 24 novembre

« Nous sommes tous nés pour le mal. »

Baudelaire

 

La jeunesse est fascinante parce qu’elle ne sait rien de ce qui va la détruire. Ce n’est pas qu’elle ne veuille pas le savoir mais elle ne peut se le représenter. Elle n’a pas accés au mot fin.

 

J’écris le plus souvent dans le train. Je suis sur des rails et de ce fait, mes mots n’ont plus qu’à les suivre.

 

Bartolomé_Esteban_Perez_Murillo_-_Trauben-_und_Melonenesser

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s