Lundi 17 décembre

« Danser pour moi, c’est jouer avec l’air. »

Saburo Teshigawara

 

Nos constructions ressemblent parfois à des ruines. Il suffit d’un peu de brouillard, d’un contre jour et ce superbe bâtiment qui montent du sol devient les vestiges d’un palais démantelé par l’acharnement d’un temps impitoyable.

 

On ne sait jamais si on construit quelque chose ou si on travaille déjà à sa perte.

 

derain-the-dance-1906

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s