Mardi 6 février

« Constamment confronté à moi-même je ne cesse d’avoir le dessous ; je ne me connaissais pas une telle vigueur. Il faut dire que je ne m’affronte que lorsque je suis au plus bas. »

Jean-Luc Sarré, Apostumes

 

Que serait Patati sans Patata ?

Ces inséparables se le demandent justement :
_Que serai-je sans toi Patata ? Imagine un Patati isolé, abandonné au détour d’une phrase. Nous lirions « et Patati… » ou seulement « Patati », perplexité du lecteur. Pourquoi ce Patati sans suite, ce Patati sans but dans la vie, ce Patati déprimé, sans patate, en quelque sorte.

_Et un Patata posé là, ce n’est guère mieux, ça n’a pas de sens. A moins d’imaginer que le personnage a perdu sa tante, mais il dirait « où est Tata ?» ou « Tata,où t’es ?» mais pas « Patata » comme ça brutalement. Ou alors, il ne veut pas qu’elle vienne, il s’écrie et ça s’écrit « pas Tata, surtout pasTata. Ça marche aussi avec toi, « Pas Tati »

_Certes, il serait question de parenté refusée si je te suis bien. Notre personnage n’aime guère ses tantes. « ni Tati, ni Tata » serait mieux formulé. Tu peux noter au passage qu’il n’y a pas d’équivalent pour « pas Tonton » ; « et pas tonton et pas mon oncle » ne fonctionne pas.
Nous pourrions peut-être créer un « et Patonton, et Patintin », qui sonne assez bien ma foi.
Bref, tout ça pour parler, pour écrire, pour de rire et pour de lire. Et Patati, et Patata…

 

Alexandre Louis Leloir, Jacob Wrestling with the Angel

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s