Samedi 7 avril

Livre de la semaine

Egon Schiele

Dessins et Aquarelles

Texte Jane Kallir

Introduction Ivan Vartanian

Hazan

On ne peut pas atteindre la chose elle-même – la véritable nature du modèle – en ôtant la surface , car tout ce que l’on a, c’est la surface. On ne peut donc aller au-delà de cette surface qu’en travaillant avec elle. En la manipulant – les gestes, le costume, l’expression – radicalement et correctement. Je pense que Schiele a compris cela d’une manière unique, profonde et originale. Au lieu d’essayer d’abandonner la tradition du portrait en représentation (ce qui, de toute façon, est sans doute impossible), il me semble qu’il l’a poussé à ses limites. Il a bousculé la forme en montant le son jusqu’au niveau du cri. On observe donc chez Schiele une sorte d’asymétrie constante, d’abord dans le sens de la « représentation » pure, le geste et le comportement stylisé recherché comme une fin en soi, étudié pour soi. Ces stylisations extrêmes sont conservées dans la forme mais désorientées, sorties de leur cadre familier et utilisées pour changer la nature de ce qu’est le portrait.

Richard Avedon

 

Egon Schiele

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s