Lundi 18 juin

« On reconnait volontiers qu’il y a du danger dans les exercices physiques extrêmes, mais la pensée aussi est un exercice extrême et raréfié. Dès qu’on pense, on affronte nécessairement une ligne où se jouent la vie et la mort, la raison et la folie, et cette ligne vous entraîne. On ne peut penser que sur cette ligne de sorcière, étant dit qu’on n’est pas forcément perdant, qu’on n’est pas forcément condamné à la folie ou à la mort. »

Gilles Deleuze

 

Ils rentrent à vide et sortent du bricotruc avec des bouts de bois, une porte, des tuiles, de la peinture, des serrures, trois vis… on dirait des hirondelles pédestres. C’est le syndrome de la nidification.

 

Le sot lui roula la pelle du 18 juin, elle apporta le râteau; ils finirent leur château de sable en Espagne.

 

jf_oiseau_cage

Fragonard, jeune fille délivrant un oiseau de sa cage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s