Mardi 26 juin

« Le problème n’est plus d’amener les gens à s’exprimer mais de fournir des petits moments de solitude et de silence dans lesquels ils peuvent trouver quelque chose à dire. Les forces d’oppression n’empêchent pas les gens de s’exprimer, elles les forcent au contraire à s’exprimer. Quel soulagement que de n’avoir rien à dire, le droit de ne rien dire, parce que seulement à ce moment il devient possible de saisir cette chose rare et toujours plus rare : ce qui vaut la peine d’être dit. »

Gilles Deleuze

 

Elle monte dans le train et surprise, vu son âge, pas de portable, ou peu voyant, mais un livre qu’elle ouvre rapidement. Je jette un oeil sur la couverture, Marc Levy: Elle etLui. Finalement, c’est bien les téléphones et pratiques. Elle et Lui peuvent appeler Toi et Moi

 

Il rentre toujours dans ses barboteuses, il a conservé sa taille de manneken pis.

 

Van der Weyden, Marie-Madeleine-lisant-1435-38

Van der Weyden, Marie-Madeleine lisant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s