Mercredi 13 février

Je voudrais être à la fois cet enfant qui passe

Et l’homme mûr qui le regardera passer

Mon fils et moi main dans la main le temps qui passe

Mais immobile, un mouvement vers arrêté

Je voudrais être ceux que j’aime

Je voudrais être les mots vains qui vont vers eux

Comme des baisers ou des voiliers dans l’haleine

Je voudrais être en panne enfin dans un soir bleu

Je voudrais être toi toujours quand tu venais

Dans la robe de tes vingt ans ou lorsque naissent

Dans mon souvenir de ces neigeuses tendresses

Puis je voudrais dans ce souvenir m’enfoncer

A tout jamais

Route perdue de ma jeunesse

Jacques Bertin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s