Mardi 23 avril

« Les herbes, par exemple. Les herbes mortes. Si on me l’avait demandé, j’aurais pu en nommer quelques-unes.
La toute-en-bois, la torfeliane, la grassemaudite, la solfeboute, la garveviandre, la vaine-virevolte, l’oulbe-baïane, la graindoiseille, l’ourphonge, la sotte-éternelle, la rauque-du-fossé, la vierge-tatare. »

Antoine Volodine

 

Elles sont trois autour de la table ronde. Trois, la tête penchée ou plutôt abandonnée, pendue au bout de leur cou. Elles somnolent. trois visages également ridés, également vieux. trois têtes du même blanc, les trois grâces en hiver. Trio hors d’âge, elles semblent s’entraîner pour le grand sommeil qui les attend.

L’inspiration ne me souffle rien. Je suis en apnée, attendant de remonter à la surface où m’attend un ours blanc qui, d’un coup de patte, m’étendra sur la page blanche.

 

Lucas_Cranach_d.Ä._-_Drei_Grazien,_1531_(Musée_du_Louvre)
Lucas Cranac, Les Trois Grâces

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s