Jeudi 1er mai

« Qui s’obstine à comparer le mauvais ou le médiocre au bon, ou au souvenir qu’il en a, prend l’habitude de juger. De là, il en arrive très vite à penser c’est à dire à compléter ses jugements, à les organiser et à les généraliser. Or, l’usage de la pensée, inutile quand on ne peut presque rien prévoir des mutations, est en outre néfaste, puisqu’il entretient en nous cette sensibilité générale de déplaisir ou de douleur dont celui qui a abandonné toute idée de goût personnel est heureusement délivré. »

Semprun Jaime

 

Inflation du point d’exclamation! Un trait, un point. Condensé de toutes les émotions, le point d’exclamation est sommé de tout dire, au lecteur de comprendre que là il y a quelque chose de plus! de l’authentique! du ressenti! de l’indicible! Mettons en trois !!! et n’en parlons plus…

 

2727338b
Richard Artschwager, Point d’exclamation

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s