Lundi 24 juin

Le bitume fond et rejoint la rivière
Nous aurons une belle route aux méandres ombragés
Quand le froid reviendra

La sueur creuse des rides profondes
Sur son visage
Elle a le goût des larmes du désert

Campagne
L’odeur du foin coupé
couvre celle du gas-oil

 

sio4_guillaumet_003f
Gustave Guillaumet, Le Sahara

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s