Vendredi 4 octobre

« Chaque matin mon miroir me répète que je suis le dos au mur. »

Eric Chevillard

 

L’être humain ne serait rien sans les relations sociales. Si je n’avais pas participé à ce colloque sur la solitude rassemblant 2000 personnes, je n’aurai jamais su qu’il existait cette retraite pour anachorètes où je coule des jours heureux sans me noyer dans la masse.

Moi qui vous parle, j’ai fait du saut à la carpe. Mais je ne le crie pas sur les toits ni dans le fond des étangs d’ailleurs.

 

Carpe Suian Hirafuku M
Suian Hirafuku

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s