Mercredi 29 janvier

« Les pensées, comme les puces, sautent d’un être humain à l’autre. Mais elles ne les piquent pas tous. »

Stanislaw Jerzy Lec

 

Deux peupliers ont tenté de rester dans mon champ de vision depuis la vitre du train. Ils y sont parvenus quelques secondes puis ont renoncé mais désormais inscrits dans ces phrases, il faut reconnaître que leur effort n’aura pas été vain.

 

Pierre-Henri_de_Valenciennes_-_Farm-buildings_at_the_Villa_Farnese_-_the_Two_Poplar_Trees_-_WGA24229
Pierre-Henri de Valenciennes, Les deux peupliers

 

2 réflexions sur “

  1. Trop sûre d’elle et de ses tuiles ? La ferme qu’ils encadraient a fait moins d’effort, et voilà : elle a disparu de de vue sans accrocher la page… dépitée, elle se réfugie dans un vague commentaire en bas de page.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s