Samedi 25 avril

Et puis, la terre s’ébroua
Les singes s’aggripèrent aux arbres
Les tigres plantèrent leurs griffes dans le sol du Bengale
Les taupes se confinèrent dans les galeries
Tombèrent les hommes et les femmes
Sauf quelques alpinistes vissés à leurs parois
Ainsi délestée, la planète fut sauvée

 

VERMEER_-_El_astrónomo_(Museo_del_Louvre,_1688)

Johannes Vermeer, L’astronome

2 réflexions sur “

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s