Samedi 10 octobre

Asséchée par l’été, la rivière attend l’automne
Transporter doucement les feuilles abandonnées
Trembler sous l’averse qui la crible
Frissonner au vent qui la ride
S’arrondir à chaque goutte de pluie
Elle veut simplement couler de source…

Gustave Caillebotte, L’Yerres, effet de pluie, 1875

2 réflexions sur “

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s