Lundi 19 octobre

Ils pianotent mais aucun son ne se fait entendre ou alors des stridences cybernétiques.
Ils regardent mais ils ne voient rien. Un sourire lointain barre quelquefois leurs visages.
Leurs pouces seuls s’activent et ne ressentent que le lisse froid du plastique.
Parfois, un goût sucré coule dans leur bouche et leurs narines frémit à peine à la présence de leurs semblables.
Leurs corps sont repliés; fœtus éternels, araignées deux points zéro, ils tissent leurs toiles relationnelles.

TITAN, Génération portable, 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s