Lundi 1er février

Il me bombarde de « du coup » à chaque phrase et, sonné, je me retrouve rapidement dans les cordes mais je contre-attaque :
Donc, alors, puis, après…
Il encaisse, je frappe plus fort :
Ensuite, d’ailleurs, au reste, ainsi…
Du coup, il vacille et je porte l’estocade :
De ce fait, par conséquent, subséquemment…
Il s’écroule, KO technique.

Georges Bellows, Rencontre de boxe chez Sharkey, 1909

2 réflexions sur “

Répondre à Jean-Pierre LACOMBE Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s