Lundi 24 janvier

Les mitaines tombent sans bruit

Qui dira la détresse des gants et autres moufles abandonnés en hiver.
Tombés d’une main lâche sur un trottoir glacé, oubliés sur un banc public, ils sont parfois encore chauds de la main qui les remplissait, qui leur donnait forme et raison d’être.
Recroquevillés, retournés parfois, ils tordent leurs doigts de désespoir vers des passants pressés aux mains gantées d’indifférence.

4 réflexions sur “

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s