Samedi 29 juin

Il est d’humeur vitré
Il reste chez lui
Les yeux fermés

le miroir de la lame
Reflète ses yeux
Chien andalou

le canard a craqué
Pour la canne blanche
Amour aveugle

 

Parmesan détail
Parmigianino, San Rocco, détail

Mercredi 26 juin

Il marche sur la route
Elle fond sous ses pieds
Il s’est noyé dans le bitume

L’ombre disparaît et cherche refuge dans la rivière qui s’enfonce sous terre ne laissant qu’une croûte noire brûlée par le soleil sur laquelle bronzent deux climato-sceptiques.

Une fois sa chemise ôtée, il eut encore chaud et commença à éplucher sa peau. Mais, écorché, il suait encore. Il se débarrassa de ses muscles et son squelette nu et blanc affronta la traversée du désert. On ne retrouva que ses os.

 

hb_52.203
Georgia O’Keeffe, Cow’s Skull: Red, White, and Blue

Mardi 25 juin

Le vent apporte du sable ocre
Et le dépose dans sa cour
Le voisin sort ses raquettes de tennis

Il dit qu’il n’y est pour rien
Un souffle a renversé le berceau
C’est sa version des fées

Un bras, un pan de robe blanche
Des morceaux de fantômes glissent sur la voie ferrée
le reflet de la passagère dans la vitre du train

 

789480c52b56d015f4b6a67ae1c293e4
Henri Matisse, Nu Bleu VII

Lundi 24 juin

Le bitume fond et rejoint la rivière
Nous aurons une belle route aux méandres ombragés
Quand le froid reviendra

La sueur creuse des rides profondes
Sur son visage
Elle a le goût des larmes du désert

Campagne
L’odeur du foin coupé
couvre celle du gas-oil

 

sio4_guillaumet_003f
Gustave Guillaumet, Le Sahara

Dimanche 23 juin

Seuls les vieux TER aux vitres ouvrables, avec leurs manivelles hors d’âge, permettent de sentir l’odeur de moisi frais des tunnels les jours de canicule.

Vigilance orange, pourquoi ne pas la presser et ainsi lutter contre la canicule.

 

nolde-soleil-tropical
Emil Nolde, Soleil Tropical

Samedi 8 juin

Fond de court

Ils ont bâché trop vite et recouvert les deux joueuses qui poursuivent leur match mais leurs cris sont plus étouffés.

Le saviez-vous? Roland Garros est aussi un lieu réputé pour prévenir le torticolis.

 

Girolamo_Francesco_Maria_Mazzola_-_Madonna_with_the_Long_Neck
Parmigianino, La vierge au long cou

Mercredi 29 mai

Sous la jupe de cette joueuse, on pouvait voir deux balles neuves qui lui permirent de gagner le double mixte à elle seule.

L’arbitre du haut de sa chaise était le seul à voir arriver la tempête de sable qui recouvre maintenant le court d’un ocre rouge du plus bel effet.

 

9-mark-rothko-orange-red-yellow-1961-2012
Mark Rotko, Orange Red and Yellow

Mardi 28 mai

Au cinquième set, il a changé de tactique. Il a remonté le filet. Son adversaire s’y débattait, pris dans les mailles. Jeu, set et match.

Il faut dénoncer fermement les conditions d’élevage en batterie des balles de tennis jaunes poussins.

 

artoff12973
Peinture chinoise

Vendredi 24 mai

« Efforcez-vous d’aimer vos questions elles-mêmes, chacune comme une pièce qui vous serait fermée, comme un livre écrit dans une langue étrangère…Ne vivez pour l’instant que vos questions. Peut-être en les vivant, finirez vous par entrer insensiblement dans les réponses. »

Rainer Maria Rilke

 

La route grise griffée d’un pointillé blanc s’enfonce dans une marée verte qui l’enserre bientôt et se referme sur elle. Ce n’est plus qu’une overdose de printemps. Le vert dure à perte de vue, totalitaire et écolonisateur. Seules les tâches jaunes des ajoncs résistent et brisent les chaînes vertes de la jungle de mai.

 

Peirce-Stephen_Twisted_07_Estace
Stephen Peirce, Twisted